En état de marche

Mise en scène : Didier Gauroy
Texte : Françoise Bobe
Création sonore : Alexandre Lambelin
Interprète : Guillaume Cottret
 

 

 

 

 

Entre l’enthousiasme et le mutisme qui caractérisent les adolescents, Angelo, le personnage principal est seul face à lui-même, à ses doutes, à ses réflexions sur sa condition de terrien, le regard souvent tourné vers les oiseaux, les avions… et l’espace de liberté que symbolise le ciel.
Comment trouver sa voie ?
Quand on est en fait juste moyen en tout ?
Quand la voie n’est pas toute tracée ?
Quand l’avenir est une énigme ?

L’orientation et la complexité de notre monde intérieur nous désorientent parfois.
La période de l’adolescence rend tout cela encore plus aigu et brûlant.

On suit ainsi notre héros dans ses rencontres, au cours de la traversée tumultueuse de l’adolescence, dans ses aventures humaines, dans ses tentatives d’exister, de s’identifier et de se construire.

Ne pas perdre le nord, surtout, quand le monde qui s’offre est incertain.
Angelo doit faire face.
Angelo, dont on sait peu de choses sur sa petite enfance et sa famille, mâche parfois les mots pour mieux en digérer le sens. Parfois, il les crie, il les scande, il les murmure, il les tait.
La présence des autres personnages souligne ses interrogations et en fait un être singulier.
Tout en abordant des questions graves, le ton restera positif et l’humour aura toute sa place.

 

Note du metteur en scène

Mon travail de passeur du Théâtre m’amène à côtoyer assez régulièrement les adolescents, leur vitesse, leurs contestations, leurs codes, leurs fantaisies, bref leur énergie finalement si salutaire.
« En état de marche » rendra hommage à tout ce mouvement multiple, intérieur, profond, qui n’apparaît le plus souvent qu’en soubresauts inattendus.
Devenu adulte, on pense trop souvent être passé à autre chose (enfin), à d’autres étapes, d’autres constructions, vers cette grande réalisation de notre être, de notre vie, et pourtant…
Affleure à notre insu l’histoire de cet immense chantier, prêt à tout moment à ressurgir. Souvenirs, douleurs et espoirs, guerres et paix. En une seconde tout est là, si net, si intact, si complet. Le passé s’en vient fusionner avec le présent.

« En état de marche », c’est également le titre du texte inédit de Françoise Bobe.
L’auteure y reprend cette thématique à travers un personnage unique, tantôt adolescent, tantôt adulte, tantôt flirtant même avec son enfance, dans une narration « aux présents » opérant par glissements.
Elle joue avec les mots jusqu’à la badinerie, nous racontant une histoire peuplée d’un monde grouillant, sonore, musical.

J’ai choisi qu’un seul comédien se prête à ce voyage transversal dans les espaces de la mémoire, jusqu’à la possible confusion de la chronologie, porosité du temps oblige, jusqu’aux évocations incongrues, aux songes, à l’insolite.
Le spectacle donnera forme aux métamorphoses, aux déguisements, voire aux travestissements, à la fraîche fantaisie, à la cocasserie, et peut-être, qui sait, à ce drôle de ridicule qui, faute de ne savoir tuer, fait finalement vivre.

La dramaturgie complexe et minutieuse s’accordera avec une grande simplicité de mise en oeuvre technique.

Le plaisir de l’oeil et de l’oreille du spectateur sera garanti par une esthétique où la couleur et l’univers sonore prendront toute leur place, notamment par une bande son originale.
Et je mesure cette exceptionnelle aventure de donner sa première naissance scénique à un texte.

Didier Gauroy
Septembre 2010

 

Note de l’auteure

Le thème s’articule autour des questions relatives à notre cheminement…
Comment trouver sa voie ? Comment trouver sa juste place quand les résultats scolaires ne sont ni très bons, ni vraiment mauvais ? Quelle est la bonne direction à prendre à l’heure où les bilans chiffrés devancent les qualités d’être moins quantifiables ?
L’orientation et la complexité de notre monde intérieur nous désorientent parfois.
La période adolescente rend tout cela encore plus aigu et brûlant.

Entre l’enthousiasme et le mutisme qui caractérisent les adolescents, le personnage principal est seul face à lui-même, à ses doutes, à ses réflexions sur sa condition de terrien, le regard souvent tourné vers les oiseaux, les avions… et l’espace de liberté que symbolise le ciel.

Pour chacun de mes textes, je travaille avec mes propres mélodies, mes propres images, à la fois précises et floues ! Dans le même esprit, des idées de scénographie sont notées ici ou là, mais elles restent dans mon cheminement d’écriture. Les compositeurs, les illustrateurs, le metteur en scène, le scénographe se réapproprient toujours le texte pour leur propre création.

 

Caractéristiques techniques

Spectacle tout public à partir de 12 ans

Mise en scène : Didier Gauroy
Texte : Françoise Bobe
Création sonore : Alexandre Lambelin
Interprète : Guillaume Cottret
Administration : Elisabeth Desimpel

Nombre d’artistes sur scène : 1
Durée du spectacle : 1 heure

CE SPECTACLE PEUT SE JOUER EN TOUT LIEU
avec ou sans lumières

Le spectacle bénéficie d’une aide à la diffusion en Région Champagne-Ardenne et sur le territoire du Grand Est (Alsace, Bourgogne, Franche-Comté et Lorraine).

Ce spectacle a reçu le soutien de la Région Champagne-Ardenne / ORCCA
Production SPOKOÏNO THEATRE
en partenariat avec l’Espace Gérard Philipe de Saint-André-les-Vergers (Aube)

 

Crédit photographique : Fabien Varlet (Tous droits réservés)